Visuel
Paris à la maraude

Paris à la maraude

Auteur(s) :

Henri Calet

Michel P. Schmitt


Collection :

Collection
Co-éditions


Parution :

Juin 2018

Achetez l'ouvrage

Les ventes aux particuliers se font par Le Comptoir des presses d’universités (lcdpu.fr)

Broché :32,00€

Présentation

Édition établie et annotée par Michel P. Schmitt.

 

Henri Calet (1904-1956) déambule dans Paris. Son travail d’enquêteur-chroniqueur l’y invite, il prend des notes par centaines, rapporte des scènes et des propos de rue, décrit des curiosités d’architecture ou des sculptures étonnantes. Il forme le projet de réunir un jour ces notes dans un livre qui recenserait toutes les rues, places, boulevards parisiens, pris sous son regard aigu de dilettante, à l’opposé du tourisme grégaire. Il les classe par arrondissements, en un colimaçonnage qui lui fait arpenter Paris selon leur nomenclature administrative. Les tracas éditoriaux, la maladie puis la mort l’en empêchèrent. Finalement, son Paris, il n’a pu le livrer que par morceaux, dans d’innombrables chroniques, toutes exquises au demeurant. Mais ses notes sont restées, intactes. Paris à la maraude les reprend et les replace dans leur contexte historique et géographique.

De ce Paris des années 1950, tout a disparu ou presque. Notre nostalgie douce-amère se greffe sur celle de Calet, meurtri de voir l’Histoire et la pioche des démolisseurs faire disparaître cette ville de souvenirs, d’émotions, de violence et de beauté. Mais en nous laissant guider par ses paperolles de piéton, c’est un charme nouveau qui s’empare de nous. Les arcanes d’un chaos urbain se métamorphosent en une vision d’écrivain, dans le palimpseste d’un Paris mental qui mêle passé et présent, réel et imaginaire, le moi et le monde. Notre cabotage parisien de rêveur nous fait éprouver une poétique de la trace et de la découverte, autour des figures de la perte, de la solitude et de la mélancolie. Laissons parler Calet dans Les Grandes largeurs : « Des souvenirs personnels, en poudre, en grains, des fragments d’histoire de France, des fraises des bois… Voilà ce qu’on récolte en flânant à l’aventure dans Paris. En outre, si l’on fait attention, vraiment, on perçoit à chaque pas la pulsation d’un grand cœur sous sa semelle. »

 

Michel P. Schmitt, professeur émérite des universités, a publié avec Alain Viala Savoir lire (1992) et Faire lire (1993) aux éditions Didier, ainsi que Leçons de littérature, l’enseignement littéraire au lycée (deux volumes, L’Harmattan, 2000). Il a également contribué au Dictionnaire des littératures de langue française chez Bordas (1992, nouvelle édition en 1999) et à l’Encyclopaedia Universalis.
Grand amoureux de Calet depuis toujours et arpenteur infatigable du fonds Calet de la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, il a publié en 2000 De ma lucarne, un volume inédit de chroniques de l’auteur de La belle lurette (Gallimard, L’imaginaire, réédition 2014) et, en 2019, Mes impressions d’Afrique, consacré à des voyages de l’auteur au Maroc et en Algérie (Presses universitaires de Lyon).

Sommaire

-

Auteur(s) :

Henri Calet

Michel P. Schmitt



Editeur
Editeur
Édition des Cendres - Presses de l'Enssib
Nombre de pages brochées 405 p.
Format broché 24x17
Prix broché 32,00€